ARK NETWORK reference.ch · populus.ch    
 
  
Fondation tony alvarez gonzalez  
 
 
Rubriques

Liens

 Home  | Album-Photo  | Contact

Définition

L’endométriose est une affection gynécologique, touchant les femmes en âge de procréer entre 25 et 40 ans essentiellement. 
 
Bien que les causes de l’endométriose soient mal connues, les spécialistes savent que cette dernière réagit au cycle menstruel des femmes, à savoir aux taux d’hormones féminines. 
 
L’endométriose consiste en la présence de tissu utérin hors de la cavité utérine. 
 
Pour rappel, l’utérus est recouvert d’un tissu, appelé endomètre, permettant à la femme à chaque cycle d’accueillir un ovule fertilisé (sorte de nid). Si l’ovule n’est pas fécondé, l’endomètre, sous l’action des hormones, va être éliminé et donner les saignements menstruels (règles). 
 
L’endométriose peut être guérie par voie médicamenteuse ou chirurgicale, cela va dépendre du but poursuivi par la patiente. En effet, on n’envisagera pas d’ablation de l’utérus (hystérectomie), chez une patiente stérile à cause d’endométriose. Dans ce cas, la voie médicamenteuse sera préférée 
 
Statistiques sur l'endométriose  
 
Cette maladie touche 10 à 15% des femmes en âge de procréer et près de la moitié des femmes infertiles en sont atteintes. Elle a des répercussions tant sur le bien-être physique et psychologique des patientes, vue que l’endométriose est souvent cause d’un grand nombre de cas de stérilité. 
 
Causes endométriose - Origines de l'endométriose 
 
Comme vu dans la partie définition de l’endométriose, la cause de la maladie est mal connue. 
 
Il est possible que des fragments d’utérus soient mal éliminés lors des menstruations. Ces fragments remonteraient alors dans les trompes et se fixeraient sur différents organes en formant des kystes : 
 
* sur le muscle utérin (cas d’adénomyome) 
* sur l’ovaire 
* sur le péritoine et sur l’intestin (plus rarement) 
 
Ces fragments, tout comme l’endomètre, réagissent aux variations hormonales du corps féminin. Ils se développent sous l’action des œstrogènes et de la progestérone, puis saignent quand les taux d’hormones chutent, lors des menstruations. Cela explique les saignements plus importants vécus par la femme, lorsque cette dernière est atteinte d’endométriose. 
 
Mais ces fragments peuvent aussi mal s’écouler (puisqu’ils sont hors de l’utérus), ils peuvent alors s’irriter et provoquer des douleurs. Voir partie symptômes de l’endométriose 
 
Il est cependant certain que ces fragments de tissu utérin réagissent aux œstrogènes. Hors, ce taux est particulièrement important entre 25 et 40 ans. C’est pourquoi les femmes de cette tranche d’âge sont sujettes à l’endométriose. Ce taux baissant lors de la ménopause, la maladie tendrait à se résorber. C’est pourquoi il existe différentes stratégies de traitement de l’endométriose 
 
Personnes à risque endométriose - Femmes endométriose 
 
Comme vu dans la partie causes de l’endométriose, les fragments utérins réagissent aux taux d’hormones féminines (œstrogènes), provoquant leurs croissances et leurs saignements, tout comme l’endomètre, lors du cycle féminin. 
 
Le taux d’œstrogènes est très haut chez les femmes entre 25 et 40 ans, durant leur période de fécondité. L’endométriose touche donc essentiellement cette catégorie de personnes. 
 
Endométriose symptôme - Symptômes de l'endométriose - Douleurs endométriose 
 
L’endométriose peut être asymptomatique ou ses symptômes, quand il y en a, peuvent être très différents d’une femme à l’autre, ce qui rend le diagnostic difficile. Les principaux symptômes rencontrés lors d’endométriose sont les douleurs et la stérilité : 
 
* Douleurs lors des menstruations (règles) 
* Douleurs lors de l’ovulation 
 

Douleurs pendant ou après les rapports sexuels 

Douleurs de la miction ou de la défécation 

Douleurs lors de l’insertion d’un tampon 

Stérilité 
 
Endométriose douleursLes différentes douleurs sont expliquées par le dépôt de tissu utérin sur les différentes parties du corps. L’intensité de la douleur n’est pas forcément corrélée avec l’intensité de l’affection, mais sera différente selon les personnes. Ainsi, une femme souffrant d’une endométriose avancée, ne ressentira peut-être rien, d’où la difficulté de poser un diagnostic, parfois. 
Par contre, les douleurs, une fois présentes, vont aller en s’amplifiant jusqu’à devenir parfois intolérables. 
 
La stérilité est souvent une cause permettant de diagnostiquer l’endométriose, voir rubrique complications de l’endométriose. En effet, certaines femmes ne ressentent rien, à part le fait de ne pas arriver à tomber enceinte. C’est seulement après plusieurs essais infructueux qu’elles découvrent leur maladie suite à un test d’infertilité. 
 
Diagnostic de l'endométriose 
 
 
Le diagnostic de l’endométriose se fait en plusieurs étapes. 
 
1. Anamnèse (le médecin pose des questions à la cliente. La description des symptômes peuvent amener le médecin à suspecter une Endométriose (douleurs, infertilité) 
2. Examen gynécologique (le gynécologue va palper la région utérine et vaginale) 
3. Echographie : vérifier par des images qu’il n’y a pas de tissu utérin déplacé 
4. Laparoscopie : permet de confirmer le diagnostic et d’enlever les tissus utérins déplacés. 
 
Lors de la laparoscopie, le médecin introduit au niveau du nombril un endoscope lui permettant d’inspecter la cavité abdominale. Il introduira également dans le bas-ventre des instruments lui permettant d’examiner les organes internes, de prélever des échantillons de tissus, ainsi que de détruire par laser ou un courant électrique, les différents foyers d’endométriose découverts. 
 
Complications de l'endométriose - Risques endométriose 
 
Par le dépôt du tissu utérin hors de l’utérus, sur la région des ovaires, des trompes ou dans le péritoine, l’endométriose perturbe la fertilité de la femme atteinte. 
 
En effet : 
> les douleurs parfois existantes lors d’endométriose, peuvent rendre impossible l’acte sexuel 
> le tissu utérin déplacé peut former des kystes et empêcher la fécondation de se faire 
> le tissu utérin déplacé peut empêcher la nidation de l’ovule fécondé 
 
Ainsi, lors de fréquents essais infructueux de grossesse, il faudra également songer à l’endométriose. Ainsi, plus vite la maladie est traitée, plus les chances de succès sont grands et l’infertilité combattue. 
 
Plantes pour soigner l'endométriose - Remèdes naturels endométriose 
 
 
 

 

(c) organisation - Créé à l'aide de Populus.
Modifié en dernier lieu le 23.04.2009
- Déjà 2089 visites sur ce site!